AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Shaï ∞ "Il y a une part de folie dans ce désir ardent de quelque chose de beau."

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Messages : 28
Branches : 4833
Date d'inscription : 25/04/2015

MessageSujet: Shaï ∞ "Il y a une part de folie dans ce désir ardent de quelque chose de beau."   Sam 25 Avr - 21:42


       
Shaï Berlioz Dil'Antis
On meurt tous un jour, petit, qu'on soit mendiant ou empereur.


       

       
Je suis Shaï Berlioz Dil'Antis et j'ai actuellement 21 ans. Je suis né(e) à Kataï. Je suis une femme de l'est et je suis une princesse du continent qui pratique l'art de la volonté. Je suis mariée. Je fais partie des hommes de l'est. Je suis incarné par Adelaide Kane.

       


       
Anecdotes




       
Shaï est mariée à un homme qu'elle a tenté d'assassiner au poison. Celui-ci est toujours vivant et la recherche activement mais elle le pense mort. Lorsque la soeur de Shaï et Noï, Saraï a remarqué leur disparition, elle est partie aussi et les suit depuis à la trace, elle est elle aussi en Gwendalavir et tente de les rejoindre. Shaï a un faible pour Kol, un marchombre qu'elle vient de rencontrer. Shaï et son frère Noï ont une relation fusionnel à la limite de l'inceste parfois mais Shaï ne pense pas être amoureuse de lui, elle le considère comme une âme-soeur. Shaï est aux yeux de la lois une voleuse, une empoisonneuse et une menteuse. Elle vole pour faire semblant d'être une princesse étrangère en mission diplomatique.
       


       
Votre histoire





Le son des cloches résonnait à travers les coursives en pierre du palais d'été. Nous ne venions ici que lorsque les beaux jours pointaient le bout de leur nez et que Mère ne décidait que nous allions prendre des vacances. La plupart du temps, Père ne venait pas, il avait toujours des affaires urgentes à régler. Quand à mes plus grand frères et soeurs, ils se trouvaient toujours des excuses pour rester à Kataï. En général, ce n'était que Mère, Saraï, Noï et moi. Et c'était bien mieux ainsi. Nous avions toute la liberté dont on ne disposait pas à Kataï, personne pour nous surveiller ni nous apprendre d'horribles leçons, personne pour nous embêter ou nous chercher lorsque nous n'étions pas là à l'heure du dîner, d'ailleurs, il n'y avait même pas d'heure du dîner. C'était le seul moment de l'année où nous pouvions être nous même, et j'en profitais au maximum.
Il n'y avais jamais eu et il n'y aurait jamais de Shaï sans Noï. Mon frère et moi étions inséparables. De deux ans mon aîné, nous avions tous les deux vite compris que nous n'aurions pas de parents et que nos frères et soeurs feraient tout pour fuir eux aussi, nous allions donc être livrés à nous-même et nous étions plus forts ensemble. Il est celui qui m'a élevée, il me racontait des histoires le soir, je filais dans sa chambre lorsque je faisais un cauchemar. Lorsque les femmes de chambre nous retrouvaient dans les bras l'un de l'autre le matin, elles semblaient fondre devant tant de tendresse. Nous allions de paire, lui et moi c'était à jamais, personne ne pouvait nous séparer.


Du moins c'est ce que l'on pensait naïvement pendant nos premières années. Malheureusement, tout se compliqua à l'adolescence. Notre proximité devint tabou, nous avions l'interdiction de finir dans la chambre l'un de l'autre et de rester la journée entière ensemble. Nos cours étaient dorénavant différents, j'étudiais la broderie et lui l'art de manier l'épée. Bien entendu, nous trouvions des moments pour nous voir en cachette. Mon père, qui était un homme très intelligent décida de me marier pour faire taire les rumeurs.
L'homme en question était un noble de sang, il venait tout droit d'Envaï, une ville à la réputation sanguinaire, incontrôlable. Il faut savoir que le continent était sur le point d'imploser, le roi est difficilement partout en même temps et de nombreux nobles convoitaient la couronne, ou en tous cas, la ville où ils étaient. Alors, ce mariage arrangeait vraiment bien les affaires de mon père. L'homme n'était pas laid, plutôt intelligent, charmant. Il avait tout pour me plaire, mais je ne pouvais que songer à l'idée que je serais séparée de mon frère lorsque mon mariage viendrait.
Le soir même, j'allais le rejoindre dans sa chambre comme lorsque nous étions plus jeunes. Cependant, ce n'était plus le cas. Je lui volais un baiser et il me renvoya, choqué. Je savais que ce n'était pas sain d'aimer son frère de cette manière. Mais c'était ainsi, j'aimais Noï, de tout mon coeur. Et l'embrasser ne signifiait rien d'autre : je l'aimais, quoi qu'il arrive.
Le lendemain mon frère adoré ne m'adressa pas la parole. Je devinais à la ligne sur son front qu'il était préoccupé. Encore une fois, je me réfugiais dans sa chambre à la nuit tombée. "Noï." Ce fut tout ce qui fut prononcé. Il me prit la main et m'invita à s'étendre sur son lit. Nous avons dormi enlacés comme autre fois.


Je savais qu'aucun mari ne pourrait comprendre le lien très fort qui nous unissait. Noï le savait également et nous étions décidés à rester aussi soudés que nous l'avions toujours été. Nous avons planifié notre évasion des mois à l'avance. Tandis que mon fiancé et moi préparions notre mariage, je préparais ma fuite en coulisse. J'ai choisis ma robe de mariée, j'étais magnifique dedans. Le grand jour arrivais à grand pas. Et plus les jours passaient, plus je doutais du bien fondé de ma fuite. Qu'est-ce qu'on allait bien pouvoir faire, prince et princesse, dehors ? Je n'en avais aucune idée. J'avais peur de cet océan d'inconnu que représentait le monde. Je n'avais jamais voyagé excepté en voyages officiels. Là, tout allait être différent, nous ne pourrions compter que sur nous-même et je serais sans doute recherchée par mon père et mon mari. Mais chaque fois que je jetais un regard sur mon frère, mes doutes s'évanouissaient. Je ne pouvais pas passer le reste de ma vie sans lui, il était ma moitié, mon âme-soeur. C'était lui le seul à qui je voulais donner ma vie. J'avais l'impression que jamais je ne tomberais amoureuse, car le seul homme de ma vie était destiné à être Noï. Le jour du mariage, je m'était mordu tous les doigts jusqu'au sang à force de nervosité. J'enfilais ma robe, on me coiffa d'un magnifique diadème, je fut maquillée et traînée jusqu'à la chapelle du château où on me maria à l'homme que mon père avait choisit. Il y eût ensuite une grande réception durant laquelle j'étais censée m'éclipser pour rejoindre mon frère dans les écurie d'où il aurait entre temps éloigné tout le monde. Malheureusement, mon mari ne me quittait pas d'une semelle. J'ai alors fait une chose que je ne me pardonnerais jamais. J'ai versé du poison dans le verre de mon mari. Celui-ci s'est écroulé sur le parquet en suffoquant et j'en ai profité pour courir. Nous avons chevauché toute la nuit jusqu'aux montagnes. Nous n'avions rien, nous n'étions qu'un frère et une soeur, l'une en robe de mariée, avec son maquillage qui avait coulé sur ses joues, l'autre qui couvais sa soeur d'un regard protecteur. Une famille nous recueillit à sa porte et nous offrit à manger. Je suppose qu'ils avaient remarqué le diadème. Je le rangeais après ça dans ma besace et ne le ressortirais plus avant un long moment.
Nous ne savions même pas ce que nous devions ou allions faire, nous étions complètement perdus et complètement fous d'avoir entreprit un tel voyage.


Nous avons erré pendant plus d'un an à travers notre royaume, avons vu comme notre peuple vivait, avons vécu comme lui. J'ai appris par le biais des habitants de différentes villes que j'avais été affublée du surnom de La princesse au poison, la rumeur s'était répandue comme une traînée de poudre. Je savais que de nombreuses personnes étaient à ma recherche, je me faisais donc très discrète dans les villes. C'est à peu près à partir de ce moment là que mon frère commença à voler. Pour se nourrir au début, puis par challenge. Il aimait voler, ça lui procurait l'adrénaline qu'on lui avait appris à avoir en combattant, ça lui donnait un défi, et la satisfaction de me voir heureuse d'avoir des cadeaux dignes d'une princesse à nouveau. Alors mon frère vola et vola encore. A tel point que nous en devînmes riches et que nous quittâmes le pays. La traversée fût heureuse et nous sommes arrivés en Gwendalavir vêtus comme prince et princesse. Ici, personne n'avait eu vent de l'affaire ou presque, nous nous sommes fait passer pour des diplomates en mission officielle et nous sommes installés à Al-Jeit. Bien entendu, nous n'y restions pas tout le temps, nous devions voyager pour que mon frère puisse continuer à voler toutes sortes d'objets merveilleux. Je commençais moi aussi à y trouver mon compte, à voler des babioles ou distraire les marchands. Mon frère et moi étions devenus de véritables experts en la matière.
C'est lors d'une de ces expéditions que je rencontrais Kol, c'était un marchombre, un de ces experts en vol à l'étalage et autres pirouettes en tous genre. Nous ayant pris la main dans le sac immédiatement, il s'amusa de notre désarroi et nous obligea à l'emmener avec nous. N'ayant aucun autre choix si ce n'est finir au fond d'un donjon, nous le fîmes. Nous ne lui faisons pas vraiment confiance et n'attendons qu'une occasion pour le laisser sur la touche.

       

       

       
Derrière l'écran se cache Cara. J'ai toujours 20 ans et je RP depuis 6 ans. J'aime mes persos de BG  :haan: , en revanche je déteste avoir des caries. J'ai découvert le forum par le biais de Mon premier compte et je le trouve Toujours aussi super !.

       

       ©️ By Halloween



       


Dernière édition par Shaï B. Dil'Antis le Dim 26 Avr - 19:09, édité 11 fois (Raison : ceci, ceci et ceci)
Revenir en haut Aller en bas
avatar
DC : Ezekiel & Shaaran
Arme : Deux dagues

Votre tête :
Messages : 103
Branches : 4928
Date d'inscription : 24/04/2015

MessageSujet: Re: Shaï ∞ "Il y a une part de folie dans ce désir ardent de quelque chose de beau."   Sam 25 Avr - 21:46

Adélaïde :haan: :haan:

Faut absolument que tu me réserves un lien !

Bonne chance pour ta fiche :love:
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 28
Branches : 4833
Date d'inscription : 25/04/2015

MessageSujet: Re: Shaï ∞ "Il y a une part de folie dans ce désir ardent de quelque chose de beau."   Sam 25 Avr - 21:49

Merciiiiii et tu vas pas être déçue quand tu vas voir son histoire :haan:
Revenir en haut Aller en bas
avatar
DC : Ezekiel & Shaaran
Arme : Deux dagues

Votre tête :
Messages : 103
Branches : 4928
Date d'inscription : 24/04/2015

MessageSujet: Re: Shaï ∞ "Il y a une part de folie dans ce désir ardent de quelque chose de beau."   Sam 25 Avr - 21:50

J'en doute pas, je suis jamais déçue avec toi :love3:
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 28
Branches : 4833
Date d'inscription : 25/04/2015

MessageSujet: Re: Shaï ∞ "Il y a une part de folie dans ce désir ardent de quelque chose de beau."   Dim 26 Avr - 19:09

Bon ben voilà, je pense que ça va le faire :tronco:
Revenir en haut Aller en bas
avatar
DC : Ezekiel & Shaaran
Arme : Deux dagues

Votre tête :
Messages : 103
Branches : 4928
Date d'inscription : 24/04/2015

MessageSujet: Re: Shaï ∞ "Il y a une part de folie dans ce désir ardent de quelque chose de beau."   Dim 26 Avr - 19:24




Tu es Validée !
Bienvenue chez les Hommes de l'Est ! :love:



Encore un merveilleux personnage que tu nous fait là :love: Comme je l'ai dit plus tôt, tu nem'as pas déçue !
Shaï est tout simplement au top !

Et puis Adelaïde quoi :bav:

En tout cas, faut vraiment qu'on se trouve des liens :pirate:


Et maintenant ?

Bravo, tu es validée ! Mais avant d'aller arpenter Gwendalavir pour étancher ta soif d'aventure et de RP, sache que je reste à ta disposition pour répondre à tes questions sur l'univers, le forum ou autre ... Tu peux m'envoyer un MP, ou bien poster ici, c'est comme tu le sens !

Je ne conseille que trop d'aller ouvrir un sujet à ton nom pour que les membres viennent te réclamer des liens ! Et aussi là-bas pour trouver des camarades de RP.

En ce qui concerne l'intégration, let's go to the flood, ou tu peux venir squatter la ChatBox !

Et puis, je crois bien que c'est terminé pour les dernières petites informations !

Il ne me reste qu'à te souhaiter de passer d'excellent moment sur le forum :unicorn:
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 28
Branches : 4833
Date d'inscription : 25/04/2015

MessageSujet: Re: Shaï ∞ "Il y a une part de folie dans ce désir ardent de quelque chose de beau."   Dim 26 Avr - 19:33

Merciiii :game:
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Shaï ∞ "Il y a une part de folie dans ce désir ardent de quelque chose de beau."   

Revenir en haut Aller en bas
 
Shaï ∞ "Il y a une part de folie dans ce désir ardent de quelque chose de beau."
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quelle est votre part de responsabilité dans l'échec haitien ?
» [Présent] - Arc Alambra - Part. 01 - Bienvenue dans la Jungle.
» Vraie Raison du Départ de Batista
» Départ non réfléchi et vite regrété.
» Demande de Shaïness - Butterfly

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-GWENDALAVIR- ::  :: Présentations :: Validées-
Sauter vers: