AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Ezahire ♦ l'art blesse plus que la réalité

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Faiblesses : le jeu, le défis... Ezahire aime les défis et peine à ne pas les relever.

Arme : une rapière

Votre tête :
Messages : 25
Branches : 4787
Date d'inscription : 21/04/2015

MessageSujet: Ezahire ♦ l'art blesse plus que la réalité   Mar 21 Avr - 20:26


       
Ezahire Sil'Arien ce n'est pas parce que c'est inventé que ça n'existe pas


       

       
Je suis Ezahire Sil'Arien et j'ai actuellement 23 ans. Je suis née dans une petite ville dans la bordure d'Al Jeit. Je suis une Alaviriennes et je suis une noble et une Dessinateur, Sentinelle qui pratique l'art du dessin. Je suis célibataire. Je fais partie des Alaviriens. Je suis incarné par Emilia Clarke.

       


       
Anecdotes




       
Le Sil'Arien était autrefois une famille de marchand, il y a cinq générations de cela ils achetèrent un titre de noblesse ♌️  Dés le début de son adolescence Ezahire fit preuve de ses premier don de dessin, elle savait user de l'imagination avec puissance et fut formé à devenir une dessinatrice ♌️  Elle a une sœur aînée qui possédait le même talent et épousa la cause des Rêveurs ♌️  Ezahire apprit également l'art du combat comme le font les duelliste plus qu'à la façon des guerrier, elle veut user de son pouvoir pour protéger son royaume ♌️  Elle possède un chien-loup du nom de Melior ♌️ Elle a apprit à monter à cheval, mais n'est pas très douée... elle a peur de ses animaux trop grand ♌️  Enfant elle se faisait souvent disputer car elle aimait s'échapper pour vagabonder ♌️  Ezahire aime lire et possède une impressionnante bibliothèque, les livres étant un présent de son père qui l'apprécie ♌️  Elle et sa sœur furent élevée par leur tante à Al Jeit alors que ses frères et sœurs aînée restèrent en province auprès de leurs parents. ♌️ La jeune fille est très espiègle et adepte de plaisanterie diverses, elle possède un sens de l'humour très prononcé.
       


       
Votre histoire




Encore une fille... Cela en faisait sept. Sept filles et un fils... Aleyron Sil'Arien soupira. Sept filles s'étaient trop, huit enfants... mais voilà, il ne pouvait accepter de n'avoir qu'un seul fils. Un fils victime d'un pied bot quasiment incapable de marcher. Comment accepter que cet enfants soient l'héritier de sa maison ? Il était incapable de se battre, de monter à cheval... Et sa femme lui pondait encore une fille. C'était insupportable.Devait-il donc voir sa famille sombrer ainsi dans l'oubli avant d'avoir connu la gloire ? Non, on ne lui imposerait pas ça. Abandonnant là sa femme, n'allant pas voir l'enfant, il monta dans son bureau et commença à rédiger une lettre. Sa sœur, célibataire, sans enfants, elle lui avait déjà dit que, si il le désirait, elle pouvait prendre en charge l'éducation de quelques uns de ses enfants. Il comptait bien accepter son offre cette fois-ci. Il enverrait ses deux dernières filles à Al Jeit, ne doutant pas qu'elles auraient là bas une vie agréable et une éducation digne de leur rang.

♌️


« - Ezahire ! Attend-moi ! » La petite fille riait aux éclat, elle se retourna pour regarder son aînée qui peinait à se faufiler dans la bambouseraie « - C'est toi qui est trop lente Azenor ! » Elle avait six ans, sa sœur huit. Toutes deux grandissaient et épanouissaient dans la demeure de leur tante. Ce n'était pas le plus grande maison d'Al Jeit, ni même l'une des plus grande, mais elle était assez vaste pour servir de terrain de jeux à deux enfants. Le jardins comptait bien assez de cachette et leur tante ne les empêchait jamais de sortir y courir et s'y amuser. C'était une femme sympathique et souriante. Loin de l'élégance et des restriction que l'on pouvait poser à l'attitude des femmes. Elle aimait s'habiller comme un homme, se battait et montait à cheval avec un talent sans pareil. C'était elle qui apprenait à ses deux nièces à manier l'épée et à chevaucher. Elle aimait les emmener parcourir les plaines et les forêt qu'on pouvait trouver prêt d'Al Jeit. Une fois par mois elles allaient voir leur parents ainsi que leur frère et sœur.

♌️


Il faisait beau ce jour là. C'était étrange, d'ordinaire il semblait que la pluie tombait toujours lors des enterrement. Ezahire tenait la main de sa sœur qui restait silencieuse à observer. Elle ne pleurait pas, pas plus que sa cadette. Pourtant c'était leur mère qui était enterrée. Son frère et ses sœurs étaient effondrés. Naturellement, ils avaient plus connu ces derniers. Bien sûr, elles étaient triste mais... comme on pouvait l'être de la mort d'une tante sympathique que l'on avait à peine connue. C'était leur tante qui avait toujours été une mère pour elles. Cette dernière étaient derrière elle, silencieuse, chacune de ses mains posés sur une épaule des jeunes filles. Tous étaient vêtu de noir. Il n'avait finalement que sept filles et un garçon... Ezahire avait entendu dire que les rapport entre ses parents s'était dégradé et que son père avait finit par prendre nombre de maîtresses. Ce n'était que des rumeurs, et les deux sœurs n'y avait jamais fait attention. Aujourd'hui, à neuf ans Ezahire découvrait pour la première fois qu'elle était une étrangère au sein de sa propre fratrie. Elle ne découvrit que plus tard que ce n'était pas là une mauvaise chose au final.


♌️

C'était le remariage de son père avec une servante. Une femme de chambre devenu sa maîtresse. Pour beaucoup c'était là un scandale, mais cela ne heurta pas vraiment Ezahire et sa sœur. Elles vinrent à ce mariage, toujours aussi proche et aussi étrangère au sein de leur famille. Elles restèrent auprès de leur tante plaisantant, riant... Ignorant un peu les médisance sur la nouvelle femme de leur père que l'on disait déjà enceinte. Ce fut néanmoins ce jour là qu'elle parla longtemps à son frère Rekhan, découvrant un peu plus la personnalité de ce jeune homme estropié qui souffrait tant de ne pas pouvoir être à la hauteur de son père. Elle entrevit la cruauté de son géniteur et à quel point la vie de son frère et de ses sœurs devaient être moins joyeuse et insouciante que la sienne. Bien que noble, il fallait beaucoup d'argent pour élevé six enfants, sans parler la pension que reversait à sa sœur pour l'éducation d'Azenor et Ezahire, ainsi ses frères et sœurs grandissaient dans une vie plus austère. Elle qui avait commencé à en vouloir à son père de ne pas avoir voulu la garder à ses côtés, au moins avait elle eut une enfance heureuse. Elle avait désormais onze ans.

♌️

Douze ans. Elle avait douze ans quand elle se retrouva sans explication dans la cuisine. Enfin... sans explication. Sa sœur avait déjà effectué un pas sur le côté un an plus tôt, aussi sa tante ne fut guère surprise mais heureuse. Ses deux nièces, ses deux filles avaient toutes les deux un don pour le dessin. Si Azenor avait tout de suite manifesté le désir de devenir une rêveuse, Ezahire n'avait qu'une seule ambition. Devenir une Sentinelle, protéger l'Empire. Il fallut l'emmener voir un analyste et le résultat fut plutôt satisfaisant. Ezahire possédait un véritable don, presque équilibré et en bonne quantité, même si la Créativité semblait légèrement prédominer. La jeune fille en était ravie. Son don serait sûrement assez puissant pour qu'elle puisse rejoindre l'académie des Sentinelles. Quant à sa tante elle l'encourageait volontiers dans cette voie. Sa tante n'envoya qu'une lettre à son frère, lui annonçant le don de sa fille et son désir. Elle n'attendit pas vraiment que ce dernier lui réponde. L'éducation des demoiselles lui avaient été confié et elle comptait bien les laisser être ce qu'elles désiraient.

♌️

Cela faisait maintenant dix ans qu'elle était formée à l'Académie d'Al Jeit. Maîtrisant son art, progressant. Ezahire était une élève studieuse, curieuse, qui ne cessait jamais de progresser et de s'entraîner. Elle aimait ça, mais, surtout, était incapable de s'arrêter. Elle maniait les armes et l'imagination avec brio. Ces études lui prenait du temps, mais elle ne perdait jamais le contacte avec sa sœur et sa tante. Les trois femmes restaient proche et inséparable. Un trio soudé et fort. Elle avait vingt-deux ans et aujourd'hui elle quittait réellement l'apprentissage pour devenir une Sentinelle à part entière. Ezahire se sentait fière, angoissée... Elle espérait réellement devenir une Sentinelle digne de ce nom. Ce soir là elle se rendit chez sa tante où sa sœur était venue. Elle aussi était devenue une Rêveuse accomplit et ceux depuis deux ans. Aujourd'hui elle amenait un petit présent à sa sœur cadette : un chuchoteur, quant à sa tante elle lui offrit un jument grise. « - Alors, ça y est ? Tu veux toujours te mettre en route avec moi ?  » La plus jeune répondit par un sourire à sa sœur. « - Plus que jamais, et toi ? » Les deux sœurs avaient en effet prévu de voyager ensemble toute une année avant d'épouser réellement leur fonction et de s'y dévouer.

       

       

       
Derrière l'écran se cache Koï. J'ai 24 ans et je RP depuis 10 ans. J'aime le graphisme et un forum baser sur l'univers de Pierre Bottero  :bave: le rêve quoi, en revanche je déteste c'est un peu fort détesté bah... rien en fait. J'ai découvert le forum par le biais de top-sit et je le trouve :bave: .

       

        ©️ By Halloween



       


Dernière édition par Ezahire Sil'Arien le Mer 22 Avr - 15:37, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Crédits : Coatlicue

Messages : 182
Branches : 5174
Date d'inscription : 18/04/2015
Age : 23

MessageSujet: Re: Ezahire ♦ l'art blesse plus que la réalité   Mar 21 Avr - 21:21

Bienviendue !

Très joli début de fiche ! J'ai hâte de lire la suite ! Courage pour son écriture !


fille de la mer

« Là commence mon voyage,
mon avenir se dessine
loin des flots d'où je viens »



Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessageSujet: Re: Ezahire ♦ l'art blesse plus que la réalité   Mar 21 Avr - 21:36

Oh *-* Une dessinatrice noble! Bienvenue sur le forum miss =)

Bon courage pour la fiche =)
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessageSujet: Re: Ezahire ♦ l'art blesse plus que la réalité   Mar 21 Avr - 22:14

Hey :cc:

Bienvenue :love:

Emilia Clarke :bave: :bave: :bave: :bave: :bave: :whaou: :whaou: :whaou: ça veut tout dire !

Et puis les dessinateurs, c'est trop badass :sourcil:

Si jamais tu as des questions ou autre, ma boîte à MP t'es grande ouverte xD

J'ai hâte de lira la suite de ta fiche, Eza' semble vraiment un personnage intéressant Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Faiblesses : Tiraillée entre le bien et le mal, elle a peur de flancher. Elle a du mal à faire le grand pas et à peur d'être coincée dans l'autre monde.

Arme : Une épée courbe, un poignard acéré.

Votre tête :
Messages : 112
Branches : 4802
Date d'inscription : 16/03/2015

MessageSujet: Re: Ezahire ♦ l'art blesse plus que la réalité   Mer 22 Avr - 15:23

Bienvenue à toi sur le forum :heart2:
J'adore le prénom et l'avatar que tu as choisis :haan:
Bon courage pour la suite de ta fiche :sourcil:
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Faiblesses : le jeu, le défis... Ezahire aime les défis et peine à ne pas les relever.

Arme : une rapière

Votre tête :
Messages : 25
Branches : 4787
Date d'inscription : 21/04/2015

MessageSujet: Re: Ezahire ♦ l'art blesse plus que la réalité   Mer 22 Avr - 15:38

Merci beaucoup,

il y a longtemps que je n'ai pas lu la Quête d'Ewilan ni les autres livres de Pierre Bottero, j'espère que mes souvenir ne sont pas trop mauvais ^^'

Dans tout les cas ma fiche est finie, j'espère qu'elle vous plaira !


ART IS MORE VIOLENT THAN REALITY.
Sur les images dorées, sur les armes des guerriers, sur la couronne des rois. J’écris ton nom Paul Eluard
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Crédits : Coatlicue (Irë)

DC : Shaaran Aluzis
Votre tête :
Messages : 209
Branches : 5334
Date d'inscription : 20/01/2015

MessageSujet: Re: Ezahire ♦ l'art blesse plus que la réalité   Mer 22 Avr - 17:34




Tu es Validée !
Bienvenue chez les Alaviriens :love:


:whaou:  :whaou: , que dire d'autre, tout est vraiment parfait ! (7 filles sur 8 enfants  :hein: , je comprend qu'il ait voulu se débarrasser de deux de ses filles xD)

Et puis une sentinelle, avec Emilia Clarke...  :runheart:  :haan:  :bav:

Encore une fois, si jamais tu as des doutes sur l'univers, n'hésites pas à me mpotter :love:



Et maintenant ?

Bravo, tu es validée ! Mais avant d'aller arpenter Gwendalavir pour étancher ta soif d'aventure et de RP, sache que je reste à ta disposition pour répondre à tes questions sur l'univers, le forum ou autre ... Tu peux m'envoyer un MP, ou bien poster ici, c'est comme tu le sens !  

Je ne conseille que trop d'aller ouvrir un sujet à ton nom pour que les membres viennent te réclamer des liens ! Et aussi là-bas pour trouver des camarades de RP.  

En ce qui concerne l'intégration, let's go to the flood, ou tu peux venir squatter la ChatBox !  

Et puis, je crois bien que c'est terminé pour les dernières petites informations !  

Il ne me reste qu'à te souhaiter de passer d'excellent moment sur le forum   :unicorn:  


Une vie pour une vie
La liberté ne réside pas que dans les gestes, elle est surtout morale.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Ezahire ♦ l'art blesse plus que la réalité   

Revenir en haut Aller en bas
 
Ezahire ♦ l'art blesse plus que la réalité
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ne te blesse pas, je n'aime pas avoir mal
» "En tuant le temps on blesse l'éternité" [Ryujia Dragonstone/Bonnie Flinfletcher] [TERMINE]
» Nuage Brisé - il n'y a que la vérité qui blesse...
» Là où le bât blesse.
» ECHO ► En tuant le temps on blesse l'éternité.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-GWENDALAVIR- ::  :: Présentations :: Validées-
Sauter vers: